Beuvry suivrait des habitudes dans la région ?

Publié le par un-jour-une-antenne

Conjectures sur la conjoncture ?

http://www.priartem.fr/Manque-de-Concertation-a-Lille.html

 

 

Conjecture       nom de genre féminin

                       

                        sens :                        opinion fondée sur des suppositions, des probabilités acceptables d’un doute raisonnable.

 

Conjoncture     nom de genre féminin

 

                        sens :                        situation résultant d'un faisceau (hertzien ou autre) de circonstances, d'événements.

 

                        synonyme :                circonstance, qui peut vite devenir grave

                                

 

Comme quoi on pourrait croire que dans la région Beuvry apprend ses leçons !

 

Une bonne élève, en tant que conseillère, ne saurait appliquer d’autre méthode.

 

Il est donc des S.M.S. qui seraient finalement et malgré tout capté dans certaines zones d’ombre ?

 

A Lille donc, un collectif d’habitants est né, le C.S.S.E. (Comité pour la Sécurité Sanitaire de l’Esplanade) afin de se faire entendre sur un projet d’installation d’une antenne Free sur un bâtiment situé façade de l’Esplanade.

 

C’est en juin dernier, que les habitants façade de l’Esplanade ont découvert le futur projet d’installation par un simple affichage indiquant l’accord de la Mairie de Lille à une déclaration préalable déposée par l’opérateur Free Mobile.

 

Encore un projet qui s’est donc fait sans aucune concertation avec les riverains concernés.

 

D’où l’introduction de cet article…

 

Ce qui dénote quelques priorités qui font oublier les obligations primaires d’une personne qui est d’abord maire avant d’être autre chose…

 

Ce sujet ferait "actuellement l’objet d’un examen approfondi de la part des élus municipaux concernés" aux dires de la Directrice du Cabinet du Maire.

 

Quand est-il :

                           -     de l’incorporation des riverains, ou au moins de quelques représentants, dans le groupe de travail sur cet axe de la politique de la ville ?

                           -     de la participation citoyenne, même si cette mesure qui fleure si bon est plutôt d’origine charentaise ?

                           -     de l’organisation de réunions publiques d’information ?

 

On pourrait ici se demander les conséquences d’un choix dominical sur cette affaire s’il avait abouti.

 

La distance pactée de la parole aux actes semble encore bien longue.

 

Il faut garder l’espoir que les arguments présentés par Priartem, apporteront un autre angle de vue et qui sait, aideront à l’ouverture enfin d’un dialogue et à la mise en place d’une instance de concertation qui au moins n’existerait pas seulement que sur le papier.

 

Courrier transmis : http://www.priartem.fr/IMG/pdf/Courrier.VDL.oct.2011.pdf

 

 

Pour plus d’informations :

 

P.R.I.A.R.Té.M. Nord - Pas-de-Calais

 

nordpasdecalais@priartem.fr

 

CARI Isabelle, déléguée régionale

 

Téléphone :         09.64.49.67.17

Portable :             06.18.88.37.47

 

Ceci aussi pour rappeler qu’aucune information n’est émise de la municipalité vers le collectif malgré une promesse parmi d’autres de réactivité, de rapidité, de fréquence et de sincérité.

 

Pourtant le collectif n’est pas dans une zone d’ombre, téléphoniquement parlant, il n’y en aurait plus depuis un certain temps à Beuvry.

 

 

 

La municipalité saurait-elle encore géolocaliser ses interlocuteurs ?

 

 

 

Ça pourrait faire peur, non ?

 

Sinon, votre téléphone vous sert à quoi ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mamie 22/10/2011 13:06


Et la personne qui se fait appeler BEUVRY dans son commentaire, elle en dit quoi de tout ça ?

Elle est où aujourd'hui ?

Elle a quelquechose à dire sur cette nouvelle ?